QU’EST-CE QU’UN PARC RÉGIONAL?

L’Association pour la protection du lac des Trente-et-Un-Milles (APL 31-Milles) croit fermement que, avant de poursuivre l’initiative du parc régional, le conseil d’administration du parc doit avoir une compréhension consensuelle de ce que nous sommes en train de créer.

Comme la plupart des gens au Québec, APL 31-Milles croit qu’un parc est une zone de terres publiques désignée par le gouvernement pour sa protection et gérée de manière à préserver ses caractéristiques naturelles et ses atouts. Un parc est une aire où les gens peuvent profiter de la nature et peuvent s’engager dans des activités durables telles que l’écotourisme, la randonnée, le canoë et le camping. Un parc est une zone désignée pour la protection contre le développement, la surutilisation ou l’utilisation destructive par des personnes et d’autres menaces à la qualité de l’environnement et à l’habitat faunique. Un parc est un bien public, accessible au public, qui mérite d’être protégé pour les générations futures.

Un parc n’est pas une entreprise commerciale. Ce n’est pas une zone naturelle désignée pour être exploitée par des entreprises ou par le gouvernement. Ce n’est pas une zone créée pour attirer des visiteurs sans se préoccuper des impacts de l’utilisation de ce domaine publique d’une manière écologiquement non durable. Un parc n’est pas une occasion de vendre des terres publiques pour la création de lots de chalets. Ce n’est pas simplement un lieu pour les tournois de pêches, les courses de poker, les écoles de ski nautique ou les marinas commerciales.

Si le CA ne partage pas ce genre de compréhension de ce qu’est un parc ou n’est pas, nous, de l’APL 31-Milles, craignons que le projet de parc régional ne réussira pas. Il ne réussira pas, car il ne recueillera pas le soutien public nécessaire pour justifier sa création et durabilité.