Écozone est la rubrique où vous pourrez trouver une foule de conseils pratiques en regard de la protection de l’environnement.  Qu’il s’agisse de produits sans phosphates pour la maison, la revégétalisation des rives, les pratiques écologiques et les petits changements de comportement qui contribueront à maintenir la qualité de notre plan d’eau ou même de l’améliorer, Écozone vous apportera des réponses.

Les membres comme les visiteurs pourront contribuer à enrichir cette section en nous transmettant leurs suggestions à webmestre@apl31milles.ca

 

REVÉGÉTALISER OU LAISSER LA NATURE FAIRE LE TRAVAIL?

La MRC de la Vallée-de-la-Gatineau et toutes les municipalités de son territoire ont adopté en août 2009 un règlement intérimaire de contrôle visant à : « VISANT À ÉTABLIR DES MESURES DE PROTECTION DES EAUX SUPERFICIELLES, DE PROTECTION DES RIVES ET DU LITTORAL À L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE MUNICIPALISÉ DE LA MRC DE LA VALLÉE-DE-LA-GATINEAU À L’EXCEPTION DU TERRITOIRE DU BASSIN VERSANT DU LAC HENEY ET DU TERRITOIRE DE LA VILLE DE MANIWAKI. »

Ce règlement comporte plusieurs dispositions concernant les bâtiments implantés sur la rive ou le littoral, les quais et les travaux effectués dans la bande riveraine notamment la tonte du gazon, le débroussaillage ainsi que la coupe d’arbres et d’arbustes.  La bande riveraine est définie comme une bande de 10 mètres, si le terrain a une pente de moins de 30°, et de 15 mètres, si la pente du terrain est supérieure à 30°, mesurée de façon horizontale à partir de la ligne des hautes eaux.  Cette bande, à son état naturel, joue un rôle important dans le maintien de la santé des plans d’eaux notamment en captant les eaux de ruissellement et en filtrant les contaminants que ces eaux peuvent contenir.

Par manque d’information ou pour des raisons d’esthétique, les riverains ont adopté des pratiques qui ont eu pour effet de détériorer la bande riveraine.  Cette bande riveraine est le dernier rampart de protection du lac, le RCI 2009-206 vise à corriger cette situation en revitalisant la bande riveraine des plans d’eau de la MRC.  Parmi les moyens, le règlement interdira, dès août 2011, la tonte de gazon et autres végétaux dans la bande riveraine sauf pour une section d’une largeur maximale de 5 mètres donnant accès au lac ou à la rivière.  Ainsi, après quelques années, la nature aura repris son « territoire » et la rive jouera son rôle pour la protection du plan d’eau.  Par contre, la façon dont la nature reprendra sa place ne conviendra peut-être pas à tous les propriétaires riverains.  C’est pour cette raison que le règlement permet, à certaines conditions, de procéder à la revégétalisation des berges par les riverains.  Cette disposition favorise une revégétalisation « planifiée » qui permettra à la bande riveraine de jouer son rôle tout en gardant un aménagement paysagé esthétique et conforme aux goûts de chacun.  À moins que ce ne soit souhaité, l’envahissement d’une bande riveraine par des conifères aura tôt fait de bloquer la vue du plan d’eau dans bien des cas.

L’Association pour la protection du lac des Trente-et-Un Milles encourage ses membres et autres les riverains à revégétaliser leur berge et ainsi protéger notre lac.

 

 

LA FÉRÉRATION INTERDISCIPLINAIRE DE L’HORTICULTURE ORNEMENTALE DU QUÉBEC

bande_riveraine

 

La Fédération met à la disposition des riverains un outils qui permet de mieux comprendre l’importance d’avoir une bande riveraine végétalisée et donne de précieux conseils pour bien la revégétaliser.   Pour accéder au site.

 

PLAN D’ACTION POUR LA PROTECTION DES LACS ET DES COURS D’EAU DE LA CONFÉRENCE RÉGIONALE DES ÉLUS DE L’OUTAOUAIS

La Conférence régionale des élus de l’Outaouais  (CRÉO) a adopté en février 2009 un plan d’action pour la protection des lacs et des cours d’eau.  Ce plan décrit les objectifs, les moyens et les résultats attendus pour chacun des trois axes pour la période 2009-2012.  Nous vous rappelons les trois axes retenus par la CRÉO soit:

–   Réglementation en matière de protection des lacs et des cours d’eau

–   Aménagement du territoire

–   Promotion des bonnes pratiques et sensibilisation des citoyens.

Pour consulter le Plan d’action 2009-2012, cliquez ici.

 

REVÉGÉTALISER VOTRE BANDE RIVERAINE 

Vous devrez revégétaliser votre berge mais savez vous quels végétaux sont recommandés?  La Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec a produit un guide intitulé: Répertoire des végétaux recommandés pour la revégétalisation  des bandes riveraines du Québec.

http://www.fihoq.qc.ca/Repertoire_vegetaux_couleur.pdf

 

PRODUITS D’ENTRETIEN MÉNAGER SANS PHOSPHATE BIODÉGRADABLE

Un des pires ennemis de notre lac est sans contredit le phosphate contenu dans nos produits d’entretien ménager notamment les savons à lessive et à vaisselle.  Le phosphate constitue un apport en nutriments qui favorisent le développement  et la prolifération des algues et modifient l’écosystème d’un plan d’eau.  L’élimination du phosphate des fosses sceptiques et des champs d’épuration est la meilleure façon de protéger notre lac. Il est maintenant facile remédier à ce problème puisque les manufacturiers ont  commencé à produire des savons sans phosphate et biodégradables très efficaces.  Pour en savoir davantage sur le sujet:

http://portailenvironnement.ca/?p=212

 

TOUT SAVOIR SUR L’AMÉNAGEMENT DES RIVAGES

Pêche et Océan a publié une brochure explicative sur l’aménagement des rivages.  Ce document sera très utile pour se conformer aux dispositions du nouveau règlement intérimaire de contrôle sur la protection des berges.

ABC des rivages

 

VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS SUR LA CONSTRUCTION D’UN QUAI

Le ministère des Pêches et Océans a produit une brochure intéressante sur la construction d’un quai.  Intitulé ABC des quais cette brochure contient  toutes les informations relatives aux quais.  On y explique les différents types de quais, leur localisation et les matériaux.  Une réserve s’impose quant aux matériaux recommandés.  Les bois traités sous pression ne sont pas autorisés dans la plupart de nos municipalités.  Une vérification devra être faite auprès de l’inspecteur au moment de la prise du permis.

ABC des quais